Leçon 1 : Une bonne élocution et une prononciation excellente

Nous n’avons pas toujours conscience de la qualité de notre élocution voir de notre prononciation. Soyez humbles, acceptez les remarques !

Pourquoi est-ce essentiel ?

Communiquer c’est échanger. Par conséquent, lorsqu’on prend la parole, c’est pour être compris des autres. Une bonne articulation et des paroles prononcées nettement appuieront le sérieux de votre message.

Si votre prononciation est incorrecte, votre auditoire s’arrêtera sur ces erreurs de prononciation et … vous parlerez en l’air !

Pourquoi l’élocution est-elle parfois confuse ?

  • La bouche, les lèvres, les muscles de la mâchoires sont crispés. Résultat, la voix est étouffée, les mots sont avalés.
  • Une autre raison encore, lorsque le débit des paroles est rapide, le sens du discours est perdu.
  • Une mauvaise articulation des mots ou des syllabes aboutit à un discours inaudible.

Comment résoudre ces difficultés ?

Il faut comprendre la structure des mots et des syllabes.

Exercice :

  1. Lisez et prononcez clairement les mots en articulant bien chaque syllabe, avec un volume de voix suffisant et un débit raisonnable.
  2. Relevez la tête, ouvrez suffisamment la bouche.
  3. Détendez-vous, détendez votre cou, vos mâchoires, vos lèvres les muscles de votre visage. Vous devez sentir tout vos muscles et votre corps. Respirez profondément !

Au commencement, cela vous semblera peu naturel et sans doute très bizarre mais peu à peu vous reviendrez à une élocution moins hachée mais améliorée.

Pour aller plus loin :

Rien ne vaut l’exercice de l’autoenregistrement. Prenez un livre et enregistrez votre lecture. A l’écoute de l’enregistrement, vérifiez si vous articulez correctement, si vous rognez les mots. Essayez de déterminer la cause d’éventuelle problème.

Publicités